Partenaire Expert Fret Aérien et Maritime vers l’Asie 2018-12-10T09:42:11+00:00

Partenaire Expert Fret Aérien et Maritime vers l’Asie.

TEAM fort de ses 30 ans d’expertise dans le Fret Aérien et Maritime est le partenaire idéal pour vos opérations d’envoi vers l’Asie. Entreprise, association ou particulier nous prenons en charge vos envois depuis l’enlèvement au point de départ si vous le souhaitez jusqu’à l’arrivée.

Nous desservons tous les ports et aéroports en Asie grâce à notre réseau mondial d’agents de transport triés avec précaution.
Les expéditions vers ce poumon du commerce international sont très souvent délicates et demandent une certaine expertise et connaissance du terrain. Nous nous chargeons de choisir les meilleurs opérateurs en termes de prix, d’efficacité et de fiabilité. Nous maîtrisons les coûts et délais de départ et d’arrivée tout en vous fournissant un devis précis et sans surprise comme nous le faisons depuis des décennies.
Avec TEAM vous travaillez avec un interlocuteur unique, à l’écoute et réactif sur tous vos besoins. Un transitaire rapide, expérimenté et efficace. Le tout à des prix très compétitifs.

Lire la suite

Remplissez le formulaire ci-dessous pour obtenir votre devis


D'où part votre marchandise ?

Type
Hayon élévateur
Pays
Ville / Code postal
Date désirée
Adresse

Où doit être livrée votre marchandise ?

Type
 
Pays
Ville / Code postal
Date désirée
Adresse

Quels sont les produits que nous devons transporter ?

Type
Poids unitaire (en kg)
Quantité
Longueur (en cm)
Largeur (en cm)
Hauteur (en cm)
Type
Poids unitaire (en kg)
Quantité
Longueur (en cm)
Largeur (en cm)
Hauteur (en cm)
Type
Poids unitaire (en kg)
Quantité
Longueur (en cm)
Largeur (en cm)
Hauteur (en cm)
Type
Poids unitaire (en kg)
Quantité
Longueur (en cm)
Largeur (en cm)
Hauteur (en cm)
Type
Poids unitaire (en kg)
Quantité
Longueur (en cm)
Largeur (en cm)
Hauteur (en cm)

Options

Choix de transport
Assurance
Produit(s) dangereux ou hors gabarit
Valeur des biens (en €)
Description de la marchandise

Qui êtes-vous ?

Société
Nom
Prénom
Mail
Téléphone
Combien d'envois effectuez vous en moyenne par an ?
En cochant cette case vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de traitement des données personnelles

L'envoi du formulaire peut prendre un peu de temps, merci de patienter jusqu'au message de validation d'envoi


pictogramme d'une feuille et d'une horlage

Devis instantané

Nous vous répondons en quelques heures et non en quelques jours

pictogramme d'une liste avec deux choix

Pas de mauvaises surprises

Nos tarifs devis correspondent réellement à ce que vous payez

illustration d'une femme avec un micro derrière son ordinateur

Interlocuteur unique

L’ensemble de vos opérations est suivi par un seul et même interlocuteur

pictogramme d'une check-liste avec les cases remplies

Prestation complète

Enlèvement, manutention, formalités douane, fret aérien, lettre de transport

Interlocuteur unique

L’ensemble de vos opérations est suivi par un seul et même interlocuteur

Prestation complète

Enlèvement, manutention, formalités douane, fret aérien, lettre de transport

Généralités Sur Le Continent

carte-du-mondeL’Asie ou “le lieu où se lève le soleil” est le continent le plus large en terme de superficie avec ses 43 810 582 km² (30% des terres émergées) et plus de 60% de la population mondiale avec 4,3 milliards d’habitants. Sa frontière quelquefois ténue et floue avec l’Europe et sa grande diversité culturelle en font plus un concept culturel qu’une entité physique homogène. On la qualifie d’ailleurs de sous-continent. L’appartenance de certains pays à l’Asie ou à l’Europe se jugera sur des critères spécifiques et non géographiques.


Géographie et grandes régions : au niveau Géographique l’Asie est le continent de tous les records avec, entre autre, le record d’altitude avec le fameux mont Everest dans l’Himalaya, l’altitude minimale avec la mer morte ou encore le lac le plus profond (le lac Baikal).

Source : http://boneandvascularresearch.info/sp%C3%A9cialiste-en-
import-export-zone-asie.html

L’Asie des moussons (Est et Sud) :

Ces climats chauds tout au long de l’année, beaucoup de pluies provenant de l’Océan Indien. Celles-ci provoquent parfois des inondations, essentielles pour l’agriculture et notamment la culture du riz.

L’Asie Centrale ou Asie des montagnes :

C’est la région dans laquelle se situe l’Himalaya. Les hautes altitudes de ces lieux en font une région froide mais à l’abri des vents marins et donc des précipitations.

L’Asie du Nord :

C’est la région proche de l’Arctique avec un climat particulièrement froid et des hivers glaciaux. Cette partie abrite notamment la forêt de Taiga, une des plus grandes du Nord.

L’Asie sèche ou l’Asie de l’Ouest :

Cette région à contrario est marquée par l’aridité. Du désert et de vastes étendues de sable ou de pierres s’étendent à perte de vue.

Ne manquez pas le prochain départ

Obtenez votre devis dès maintenant !

Remplir la demande de devis

Dans ces régions comme partout dans le monde il y a des affinités économiques et culturelles. Certains pays se regroupent et signent entre eux des accords d’échanges commerciaux en adoptant souvent des réglementations communes. Une aubaine pour les acteurs de l’import export qui voient les contraintes douanières s’uniformiser voire se simplifier. De plus ils permettent d’avoir accès à un large marché une fois la première barrière d’un des membres passée. Voici les principales organisations économiques :

01

ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) :
Vietnam, Thailand, Singapour, Philippines, Myanmar (Ex Birmanie), Malaisie, Lao, Indonesia, Cambodge, Brunei Darussalam. A noter que l’ASEAN a également un partenariat d’échange avec la Chine.

02

APEC (La coopération économique pour l’Asie-Pacifique) :
Il s’agit là d’une organisation particulière car les traités n’engagent pas tous les membres et reposent simplement sur la discussion et la bonne volonté des participants. Elle ne comprend pas que des pays d’Asie mais également des pays d’autour du pacifique en général : Australie, Brunéi Darussalam, Chili, Chine, Corée du Sud, Etats-Unis, Hong Kong, Indonésie, Japon, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pérou, Philippines, Russie, Singapour, Thaïlande, Taipei, Vietnam.

03

SAARC (l’association sud-asiatique pour la coopération régionale) :
Bangladesh, Bhoutan, Inde, Maldives, Népal, Pakistan et Sri Lanka. Les territoires membres forment une zone de libre échange. Cette organisation couvre une population de plus de 1,4 milliard d’habitants.

Chaque membre conserve cependant quelques spécificités douanières. Pour l’ASEAN par exemple, zone particulièrement dynamique et prometteuse, vous pourrez vous renseigner sur chaque pays en vous rendant sur www.aseanbriefing.com.

mouvement de foule à shibuya au japon, un symbole économique en asie

Comment se porte l’économie sur votre destination ?

Classement pays d’Asie par PIB :

Avec plus de 60% de la croissance mondiale et plus grande population du monde aujourd’hui, l’Asie est en train de grimper dans le classement des puissances économiques avec comme moteur un marché intérieur en excellente forme et assoiffé de consommation. Le regard des investisseurs, votre regard en tant qu’importateur ou exportateur doit changer en conséquence pour pouvoir adapter votre approche et prendre le rythme.

Prévisionnel, ce que nous disent les boules de cristal :

Cette année l’Inde est attendue dans le Top 5 des puissances économiques mondiales, passant ainsi devant la France et le Royaume-Uni. Selon le Center for Economics and Business Research en 2030, la Chine devrait avoir pris aux États-Unis la première place du classement. La Corée du Sud et l’Indonésie auront fait leur entrée dans le top 10. Taiwan, la Thaïlande, les Philippines et le Pakistan feront leur irruption dans le top 25. Le classement du CEBR est très intéressant pour les acteurs de l’import/export dans la mesure où il est basé sur la parité du pouvoir d’achat même s’il est exprimé en dollars. En d’autres termes il prend en compte ce que permettent d’acheter localement les devises de chaque pays.

A plus court terme la banque mondiale mise sur des perspectives globalement positives sur cette région au cours des trois prochaines années grâce à son marché intérieur mais aussi au rétablissement des cours des matières premières. La bonne santé du marché intérieur, la Chine en a réalisé l’importance et tente une transition d’un modèle ultra exportateur à un modèle plus tourné vers ses consommateurs florissants en nombre et en pouvoir d’achat.

Panorama de prévision : Le rapport EAST Asia Pacific Economic Update prévoit une poursuite du ralentissement de la croissance de la Chine même si les chiffres restent très bons (2016 6,7% ,6,5% en 2017, et 6,3% en 2018). Dans l’ensemble, les économies en développement d’Asie de l’Est et du Pacifique devraient afficher une croissance de 6,2% et 6,1% en 2018 tout en réduisant la pauvreté. De bonne augure pour l’import export en comptant sur une population cible avec un meilleur pouvoir d’achat et des clients ou fournisseurs aux trésoreries en meilleure santé.

À surveiller :

Malgré un taux de croissance très enviable (6%), TAC ECONOMICS nous alerte sur le risque de change en Chine. En effet la dette chinoise est colossale (150% du PIB), couplée à une politique de transition comme évoquée plus haut visant à se détacher d’un modèle fondé sur l’exportation et l’investissement pour se tourner vers un modèle plus tourné vers la consommation et les services, on s’attend à un trou conjoncturel d’ajustement. Cela risque d’entraîner une dépréciation de la monnaie qui à première vue peut profiter aux importateurs mais qui risque d’affaiblir toute la zone Asie ultra dépendante de son géant chinois.

Pendant les six derniers mois, le yuan s’est dévalué de 7 à 8%. Tac Economics estime que la monnaie, en théorie, pourrait encore chuter de 20%.

Quant à l’Inde la croissance devrait rester de l’ordre de 7% (2017). Comme la Chine, elle bénéficie d’un marché intérieur développé. L’Inde présentant des comptes externes favorables, le risque de change y est donc limité. Toutefois un trou conjoncturel n’est pas à exclure, bien au contraire, le pays ayant pris une mesure osée pour lutter contre la corruption, « mais qui semble fonctionner », indiquait Ludovic Subran, chef économiste chez Euler Hermes, lors de la présentation des perspectives mondiales en 2017, : la démonétisation des billets de 500 et 1 000 roupies. Les tensions sur les liquidités qui en ont découlé vont entraîner une baisse d’activité à court terme, notamment de la production industrielle.

Ces perturbations pourraient influencer une zone très sensible à ces deux géants. De plus les fluctuations de monnaies sont un indicateur à surveiller de très près pour les acteurs de l’import/export.

Globalement le marché intérieur de la zone Asie est en pleine croissance avec des investissements publics et privés qui réduisent la pauvreté et permettent l’accroissement d’une classe moyenne mature et prête à consommer. Cette situation doit particulièrement être scrutée par les acteurs du fret international surtout au niveau des exportations. Dans l’autre sens le rétablissement du cours des matières premières, la santé globale des économies, les accords de libres échanges qui se multiplient, la diversification et la qualité croissante des productions à des prix compétitifs sont de bonne augure pour les importations.

Import export en Asie

carte du monde, indiquant les imports, exports en asie

Source : https://goo.gl/WeYuv5

Indicateurs du fret en Asie :

Une fois que le contrat de vente d’une marchandise a été signé, il reste à l’expédier et à l’acheminer jusqu’au client final. Même si des efforts réels de réforme ont été entrepris récemment, les ennuis commencent en général à l’arrivée. La congestion portuaire est malheureusement une réalité en Afrique de l’ouest et du Centre. L’engorgement portuaire et la lenteur des procédures de dédouanement de la marchandise engendrent des retards longs et imprévisibles pour les cargos. À titre indicatif dans les pays de l’OCDE, il faut en moyenne 9h pour dédouaner un conteneur. Selon le dernier rapport de la banque mondiale en 2015, cela peut monter jusqu’à 56h au Sénégal, 125 h en Côte d’Ivoire et 588h en RDC ! (rapport Doing Business)

La nature des échanges :

Par exemple, on voit bon nombre d’entreprises s’agacer ouvertement de la lenteur des procédures et des négociations, dans un continent ou les relations personnelles jouent un rôle fondamental certains comportements peuvent tout simplement mener des contrats vers l’échec. Petite anecdote, dans certains pays l’habit ne fait pas tout le temps le moine, on peut voir des entrepreneurs très important se déplacer en mobylette de peur d’attirer l’attention sur leur fortune. Afin de contrôler tous ses aspects une prise d’information voir un accompagnement peuvent être déterminants.

En ce qui concerne les aéroports on peut également voir sur cette carte la grosse activité de l’Asie par rapport au reste du monde. Cette activité ne s’est pas ralentie depuis 2014, au contraire l’Asie continue d’être une plaque tournante dans le transit aérien.

Le port de shanghai en chine, ainsi que ses grues et conteneurs

Difficultés portuaires

Les difficultés cette fois sont à signaler du côté de l’Europe. Le conseil européen des chargeurs tire la sonnette d’alarme : de nombreuses marchandises à destination de l’Asie auraient du mal à trouver de la place sur les porte-conteneurs et ce sur l’ensemble des compagnies régulières. Des délais de chargement allant jusqu’à 8 semaines auraient été observés dans les ports européens. Certaines marchandises sont parfois même privées de slots, les grands transporteurs allant jusqu’à refuser de transporter les biens

des clients de leurs concurrents pour des problèmes de capacité. Les représentants des chargeurs européens rapportent que « Les conséquences sont soit des fluctuations importantes dans les taux de fret – jusqu’à 45% de plus pour pouvoir garantir une réservation, soit des ventes ratées ou des coûts supplémentaires importants que les exportateurs tentent d’éviter en utilisant d’autres modes de transport ». Pour éviter d’être confronté à ce type de problème il vous faut un transitaire expérimenté et reconnu.ess)

Bien sûr autant au niveau des délais portuaires que des difficultés au niveau des environnements d’affaires, la situation varie au cas par cas.

Retard de paiement

Les entreprises dans la région Asie-Pacifique sont très dépendantes des conjonctures économiques de la Chine. Un ralentissement étant prévu certaines entreprises risquent de faire face à de la surproduction et une baisse de la demande ce qui risque de se répercuter sur leurs délais de paiement. En 2016, Atradius nous apprend que 9 fournisseurs interrogés sur 10 ont confirmé avoir été confrontés à des retards de paiement de la part de leurs clients B2B. Il vous faudra donc prendre vos précautions avec vos clients ou vos fournisseurs afin de parer à cette éventualité : paiement en avance ou dispositions juridiques nécessaires.

Une prise d’information au préalable pour vous renseigner sur les fournisseurs et les clients les plus fiables ne serait pas de trop. Dans un tel environnement, pour vos opérations de Fret un partenaire expérimenté tel que TEAM CDG sera votre meilleur atout et vous épargnera de nombreux mots de têtes. TEAM saura identifier les transporteurs avec les meilleures réputations au niveau des délais, de la fiabilité et des prix afin d’éviter toute complication.

Ne manquez pas le prochain départ

Obtenez votre devis dès maintenant !

Remplir la demande de devis

Prise d’information

L’Asie est une toute autre culture, d’autres langues, d’autres façons de voir et de faire du business. Le défi d’adaptation est sans doute le plus difficile et le plus important pour les acteurs de l’import/export. Quels fournisseurs ? Quels clients ? Comment les aborder ? Comment négocier ? Quelles sont les bonnes pratiques ?. Certaines entreprises sont spécialisées dans cette démarche (société d’accompagnement à l’international). Celles-ci vous aident à faire le tri entre les centaines de distributeurs locaux en sélectionnant les plus fiables et les plus efficaces.

Elles réalisent un travail de prospection et de récolte d’informations dans une optique commerciale à l’aide de leurs consultants présents sur la destination. Ces sociétés peuvent également vous accompagner plus en profondeur dans vos affaires avec leurs équipes sur place. Elles vous servent de guide afin de ne pas faire d’erreur sur les aspects culturels souvent mésestimés des entreprises. Elles peuvent aussi se charger du recrutement et de la gestion d’équipes locales. C’est une option très intéressante lorsque l’on sait à quel point les différences culturelles peuvent mettre en difficulté des négociations.

Par exemple, on voit bon nombre d’entreprises s’agacer ouvertement de la lenteur des procédures et des négociations, dans un continent ou les relations personnelles jouent un rôle fondamental certains comportements peuvent tout simplement mener des contrats vers l’échec.

carte de monde qui indique les risques d'impayés des entreprises

Source : https://goo.gl/VC3dfE

Faire des affaires en Asie

Voici l’évaluation de la très fiable agence Coface :

Cette évaluation se situe sur une échelle à 8 niveaux (A1,A2,A3,A4,B,C,D,E). Elle donne une estimation du risque de crédit moyen des entreprises d’un pays. Vous pourrez ainsi mesurer l’influence potentielle d’un pays sur l’engagement financier d’une entreprise.

L’autre avantage auquel il faut s’intéresser sur cette zone d’Asie du Sud est la présence de Singapour, un hub de choix pour cette région. Pour rayonner en Asie du Sud-Est il faut s’installer à Singapour. Si vous voulez livrer vers des pays fermés comme la Birmanie ou d’autres dont les réglementations sont très spécifiques comme l’Indonésie ou la Malaise il vaut mieux passer par Singapour qui dispose d’accords de libre échange et de nombreux entrepôts de stockage en zone franche. La fluidité et la performance du trafic aérien ou maritime (l’un des meilleurs au monde) en fait un hub incontournable et un point d’entrée de choix pour rayonner en Asie.

carte des langues présentent en asie

Source : https://goo.gl/YN7x8F

Les Langues :

Vous trouverez sur ce tableau la liste des langues officielles et populaires en Asie. Même si la langue des affaires est en général l’anglais, certains acteurs n’hésitent pas à se familiariser et acquérir certaines notions des langues officielles afin de mettre toutes les chances de leur côté.

carte de l'asie et de ses ressources naturelles

Source : https://goo.gl/obbY3Q

Ressources naturelles :

Les ressources présentes sur le sol asiatique par territoire (en anglais)

Les échanges et transports entre la France et l’Asie

Le passeport français s’exporte particulièrement bien en Asie. Même si les relations historiques ne sont pas aussi fortes qu’avec l’Afrique, l’Asie, ses entreprises et sa classe moyenne florissante ont envie de France. Pour preuve la part de touristes étrangers venant en France chaque année et qui consomment énormément.

Un retard à rattraper

l’Asie-Pacifique et son taux de croissance un peu inférieur à 5% actuellement demeure le « poumon du commerce mondial ». les huit premiers ports mondiaux y sont situés. La France doit bien plus profiter de cette zone comme en témoigne l’indicateur de son commerce extérieur avec ces pays.

Entre 2005 et 2015, les exportations françaises vers la zone se sont accrues de près de 84%, tirées notamment par la croissance des ventes vers la Chine (+13,4% par an en moyenne) et l’ASEAN (+7,3%). Mais lorsque l’on compare ces chiffres à l’Union Européenne on se rend vite compte qu’ils sont beaucoup trop bas.

L’Asie-Pacifique ne pèse “que” 15% des échanges extérieurs de biens de la France contre 60% pour l’Union Européenne. Sa part de marché se place en dessous de sa moyenne mondiale d’environ 3,3% pour les biens (1,7% Australie, 1,1% en Indonésie, 1,6% en Malaisie, par exemple). A l’exportation, en 2016, son premier client demeure la Chine (au 8ème rang avec 3,6% du total), suivi du Japon et de Singapour à égalité avec 1,4% puis de Hong Kong (1,2%) et l’Inde (0,9%). L’Inde est à 0,9% et les pays de l’Asean sont loin (le premier, l’Indonésie, 0,6%…).

Cette situation illustre le manque à gagner terrible de la France sur une zone où elle est reconnue et a une carte à jouer. Cette vaste zone, composée de pays qui abritent aujourd’hui les deux tiers de la population et une part substantielle de la classe moyenne du globe, pèse 45% du PIB mondial et génère près de 60% de la croissance de l’économie de la planète.

Et cette zone, à l’exception de la Chine, est loin de bénéficier de l’effort sans précédent de remobilisation de la diplomatie économique française sur l’Afrique par exemple.

L’économiste Ludovic Subran résume parfaitement la situation et met le doigt sur ce problème avec quelques chiffres : sur un peu plus de 29 milliards d’euros (Mds EUR) de demande supplémentaire qui devrait être adressée globalement à la France en 2018, seulement 2,5 Mds EUR iront vers l’Asie, dont 1,1 Md EUR vers la Chine et 300 M EUR vers l’Inde. Philippines, Indonésie et Singapour généreront environ 100 M EUR chacun. « Ce n’est pas beaucoup… » a observé l’économiste. Concernant les secteurs qui bénéficieront de cette demande supplémentaire adressée depuis l’Asie, on trouve les machines et équipements (+1 Md EUR, aéronautique inclus), l’agroalimentaire (+500 M EUR), l’électronique (+360 M EUR) et la Chimie (+300 M EUR).

Un autre regard complémentaire et édifiant sur la situation est celui de Frédéric Rossi, directeur général délégué du pôle export de Business France, « La zone est très hétérogène, il faut aborder chaque pays de façon séquencée. Mais il y a deux grands moteurs : les besoins en infrastructures et une croissance tirée par la classe moyenne ». Transition énergétique, transports, télécommunications, services, secteurs liés au « life style » font partie des secteurs où les solutions innovantes sont les bienvenues en Asie, à condition qu’elles apportent un « plus ».

conclusion sur les possibilités de fret en la France et l’Asie

Le marché asiatique est lucratif mais difficile et complexe, il vous faut travailler avec les meilleurs sur chaque maillon de vos opérations sans négliger aucun détail. La France est dans des dispositions favorables pour rattraper son retard et prendre le virage avec une zone dynamique et pleine de promesses. Si vous devez prendre ce train, TEAM est le partenaire qu’il vous faut.